Mariage-Carcassonne

Mariage-Carcassonne

Mon mariage presque une wedding destination

Je me suis mariée il y a quelques années près de Carcassonne, dans le village de mes grands-parents. A priori, un an pour préparer un mariage, c’est suffisant. Me voilà donc partie, parée à tout préparer afin de concilier originalité et budget.
Eh bien, seule, un an c’est peu de temps, surtout quand on n’habite pas sur place et que l’on n’a pas ou peu d’expérience du terrain…

N’habitant pas le sud de la France, je ne connaissais que peu la région. Je n’y venais que quelques jours chez mes grands-parents, puis le week-end lorsque mes parents s’y sont installés. Je n’y avais ni amie ni connaissance de mon âge pour m’indiquer un lieu de réception agréable.
À l’époque, internet était balbutiant, donc il a fallu plusieurs sorties infructueuses avant de trouver le château de mes rêves. Un lieu de réception d’exception pour mon grand jour.

Des lieux pas en harmonie avec mes goûts

En effet, les adresses que nous avons essayées venaient des conseils de connaissances de mes parents… et les goûts de certains d’entre eux n’étaient vraiment pas les nôtres, une vraie perte de temps, surtout lorsque l’on ne peut venir sur le site que le week-end et que les beaux-parents habitent l’étranger…

À cause de mon choix de décoration, j’ai dormi très peu le jour précédant mon mariage!

J’avais choisi de faire des centres de tables ronds, j’avais imaginé un prototype avec une soucoupe, de la mousse, un photophore… fantastique!. Mais chercher le matériel pour 20 arrangements, ce n’est pas aisé, il n’y a pas toujours la quantité dans un magasin. Bon, une fois ce problème résolu, il faut faire l’arrangement et, forcément, la veille. Donc, le vendredi à l’aurore, il a fallu aller chercher les fleurs au marché aux fleurs et en avant pour une journée de création. Mes jolis centres de tables étant très encombrants, on ne pouvait en mettre que 8 dans le coffre de la voiture… et le lieu se situaient à 30 minutes de chez mes parents. Bref, je pensais avoir fini pour 12 h pour m’occuper de la décoration de l’église et concrètement je me suis couchée à minuit la veille de mon mariage.

La musique, la recherche:

N’ayant pas le courage de faire encore des allers-retours pour rencontrer des DJ, nous avons, sur les conseils des propriétaires de domaines, contacté la personne qu’ils nous ont conseillée. Nous avons eu de la chance, mon futur mari a passé 15 minutes avec eux au téléphone et globalement c’était satisfaisant.

Les faire-part:

Tout le monde était d’accord, il fallait du vélin, avec une écriture anglaise, cela semble simple. Eh bien non ! Une fois c’était mon futur qui n’aimait pas la forme du faire-part, une fois c’était un modèle qui ne serait plus continué donc pas de quantité suffisante. Bref, là aussi, beaucoup de coups de téléphone et de sorties, mais sur mon lieu de résidence, donc plus simple.

Les dragées:

Pour les dragées, mon futur a été insupportable!!!! Rien ne lui plaisait, tout était trop ordinaire ou déjà vu… unique solution : créer un emballage… et voilà que maman nous propose un joli sachet en satin duchesse avec un ourlet très large. Et là, contre toute attente, il valide le modèle, le soulagement… Mais ce serait trop simple, il a trouvé un bémol : la couture le l’ourlet se voyait. Voilà comment ma pauvre maman s’est retrouvée à faire 300 sacs en satin avec un ourlet fait à la main avec des point invisibles… sans parler de la cordelette qui forcément s’effiloche. Donc me voilà en train de mettre du vernis incolore à chacune des extrémités du fils de serrage.

La préparation du mariage, un pur bonheur ? Pas tant que cela :

Même si les préparatifs d’un mariage sont une joie, les miens m’ont semblé stressants, avec beaucoup trop de détails à régler. Certes, j’étais très fière de toutes mes réalisations faites main, mais que d’énergie fournie pendant toute l’année. Après, le jour J, avec cette magnifique journée de septembre, tout ce stress s’est envolé.
Si l’organisation de mon mariage était à refaire :
Je prendrais une wedding planner, afin de m’accompagner dans toutes ces démarches. Tout en me permettant de garder mon originalité, elle m’aurait permis d’être bien plus efficace, et de vivre bien plus sereinement ces préparatifs.